Wow!

Ma tête était prête à exploser, alors je vais un peu la vider ici... ça faisait longtemps que j'en avais eu envie, parce que j'ai rencontré dans mon nouveau bahut des gens géniallissimes. Et je suis à nouveau libre de toute révisions, n'ayant pas été admissible... j'en profite! je vis à fond!

bref! j'en viens aux faits. Décembre, soirée raclette chez une collègue, je le rencontre. très sympa, carrément mon genre physiquement, drôle, comédien... on papote avec les autres, pas vraiment le temps ni l'occasion de faire connaissance plus que ça.

Quatre mois plus tard, soirée filles avec mes collègues-copines. Petite bouffe et boîte (dans la campagne, ouais!). Donc pas en mode drague, plutôt mode détente, vu que c'est notre premier weekend de vacances. Il décide de s'incruster, ce qui nous va à toutes, et qui fait un peu de lui LE mâle de la soirée. Bref, on papote, blagues en tout genre, évocation d'un pari avec à la clé une pipe si je perds et la réciproque s'il perd... il perd, mais on blague, on badine, c'est léger, je suis alcoolisée mais ça reste bon enfant. On part en boîte et les blagues limites continuent. On va danser, il nous fait toutes danser puis un collé-serré, puis un rapprochement, il m'embrasse...

oh ces baisers... oh my! des lèvres douces, un regard enveloppant, ... une façon d'embrasser qui en ferait rougir Dom, mon allemand de NYC... et même Constantin! en plus, il bouge bien sur la piste... on se rapproche, on continue à jouer, à s'embrasser, ... on va s'asseoir parce que je suis limite déshydratée (oui, la vodka déhydrate lol) et que je suis crevée... on continue à s'embrasser et c'est juste parfait... "je vais te manger. litéralement. ne t'arrête pas de m'embrasser." (entre autres, et cher blog, grâce à toi, je garde ses paroles gravées...) bref, on finit par rentrer, parce qu'on est tous crevés. je dors chez une copine, et lui chez un autre, je n'ai pas ma brosse à dents, donc on s'embrasse sur le parking... "fais attention à toi."

Sur le chemin, je récupère son numéro par ma copine chez qui il dort. J'envoie un sms, il me répond.

Dimanche, il est occupé. Je ne lui renvoie un sms que le soir, pour pas le déranger. Et là, c'est échange de pavés. c'est trop bien, je suis exaltée, heureuse, ... je ne me pose pas de questions. je sais qu'on a envie l'un et l'autre de se revoir. je ne sais pas de quoi on aura envie, où ça mènera, si ça durera, ... et je ne me pose même pas ces questions. J'ai juste envie d'être rassurée sur le fait qu'il m'a embrassé parce que je lui plais, et non à cause de l'alcool... en même temps, je le sais, il n'était pas irradié, juste bien. Il a même dit à ma copine que j'embrassais trop bien (ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ^^)

Mais j'ai un peu gaffé par sms, et il a fini en disant qu'on était toutes les mêmes... Bref, je suis en vacances, j'ai du temps pour cogiter, j'ai passé ma journée à me dire que c'est moi qui avais récupéré son numéro, donc que c'était à lui de me demander en ami sur fb (oui, je sais, grosse gamine!) Enfin, tout ça pour au final, me dire "arrête tes conneries, t'as plus 5 ans, il te plaît: demande-le!". Fait, et il a accepté dans les 5 minutes!!!

Tout ça pour me dire à moi-même, ainsi que face au reste du monde: "agis en adulte, assume ce dont tu as envie, tout en restant toi-même. Si l'Univers te fait ce cadeau, maintenant (alors que je devais revoir M dans quelques semaines...), c'est que tu as quelque chose à vivre, à apprendre, à faire de ça."